Sélectionner une page

Laurence Arpi : Par où commencer quand on veut changer ? Partie 2/5

Fév 24, 2018 | Retranscriptions vidéo | 0 commentaires

Retranscription de la vidéo
(Pour accéder à la partie précédente de la retranscription : cliquez ici)
(Pour accéder à la partie suivante de la retranscription : cliquez ici)

Pourquoi est-ce que je veux perdre ces 10 kilos ? Et vous allez arriver peut-être à la conclusion que vous avez envie de plaire, parce que vous avez envie d’être apprécié, parce que vous avez envie finalement d’être aimé, et là, vous commencez à toucher au vrai sens de votre changement.

D’accord ? Là vous touchez au sens, c’est-à-dire à l’essentiel. D’accord ?
Vous touchez à l’essentiel de ce qui est pour vous la raison de ce changement.

Donc par exemple, une personne qui commencerait à dire : moi, mon objectif de changement, c’est perdre les dix kilos que j’ai en trop, va finalement aboutir : moi, mon objectif, c’est de m’aimer mieux, c’est d’être plus aimé et de recevoir de l’amour. Mais je sais que si je veux recevoir de l’amour, je dois commencer à m’en donner à moi-même, et là, c’est tout un nouveau chemin qui s’ouvre.

Le changement n’est peut-être pas tout de suite d’aller faire des régimes drastiques, ou de se forcer à faire du sport violemment ou ce genre de choses. La première chose, c’est peut-être déjà de commencer à s’aimer mieux, à s’accepter comme on est, pour pouvoir opérer le changement qu’on veut opérer par exemple au niveau de notre poids.

Donc quand on retouche à ce grand pourquoi, on va aller à l’essentiel du changement à mettre en place, et cela vous amène aussi de la clarté sur les actions à mettre en place.

Parce qu’imaginez une personne. Reprenons cette personne qui veut perdre ses 10 kilos, qui veut mettre en place ce changement. Si elle n’a pas fait ce cheminement où elle se rend compte que finalement elle veut perdre ses 10 kilos pour s’aimer mieux, pour recevoir plus d’amour pour elle, elle va peut-être faire des tas d’actions, comme faire un régime, se mettre à faire du sport, et puis elle va abandonner au bout d’un certain temps, ou elle va reprendre ses kilos au bout d’un certain temps, parce que le fond du changement, du grand pourquoi n’a pas été identifié.

Premières actions à faire : qu’est-ce que je peux faire pour me témoigner à moi-même plus d’amour ? Et là, on ouvre la porte sur de nombreuses autres actions, comme par exemple, plus de temps pour moi, savoir dire non, poser des limites etc, et vous voyez que derrière cet apparent changement pour une perte de poids, on ouvre la porte à beaucoup d’autres changements qui sont finalement l’essence de ce que veut cette personne pour elle-même.

Donc la clarté, une vision claire, une image claire qui passent par la question “pourquoi est-ce que je veux changer ?”

Une deuxième grande clé, après le grand pourquoi qui vous aide à bien mettre en place votre changement, avec la bonne motivation, et à réussir votre changement, la deuxième grande clé, cela va être celle de la focalisation.

Le focus. Après la clarté, le focus. Où est-ce que vous allez mettre votre focus ? Qu’est-ce que c’est que votre focus ?

C’est votre attention. Est-ce que quand vous voulez changer, vous allez passer plus de temps à regarder tout ce qui ne va pas dans votre vie, tout ce que vous voulez transformer, ou plutôt, regarder le résultat, ce que vous aimeriez avoir.

Et ça c’est très important, pourquoi ? Tout ce sur quoi vous portez votre attention dans votre vie augmente, grandit, vous regardez votre problème de poids, par exemple. Oh là là. J’ai mes 10 kilos en trop, je peux pas mettre mes habits. Tous les jours, vous râlez, vous en rajoutez, et vous envoyez une énergie d’insatisfaction, vous envoyez une énergie de déception vis-à-vis de vous même.

Est-ce que vous croyez que cette énergie-là de non-amour finalement vis à vis de vous-même donne la force d’opérer les changements. Évidemment non. Donc où est-ce que vous voulez placer votre focus ?

Et bien certainement pas sur tout ce qui ne va pas dans votre vie et que vous voulez changer, mais bien sûr sur ce qui va déjà, sur ce que vous avez réussi à faire, sur vos succès de manière à vous emplir d’une vibration de succès, d’une vibration de réussite, d’une vibration qui vous fait dire : “oui, je suis capable de” et non pas “oh la, la, j’ai encore ce problème là, j’ai encore ça qui ne va pas”.

Donc votre focus, vous allez vouloir le mettre, non pas sur ce qui est maintenant votre réalité – c’est-à-dire la réalité présente – parce que la réalité présente, elle vous renvoie à ce que vous voulez changer, donc à ce que vous ne voulez pas, d’accord ?

Donc vous n’allez pas mettre votre focus ici [la réalité présente],vous allez mettre votre focus sur votre vision – ce que vous voulez pour votre changement. Par exemple, je veux déménager, je veux aller dans une nouvelle ville, et je m’imagine dans cette ville, et je vois ce nouvel appartement, je me sens bien comme si j’étais déjà dans cet appartement, et puis sur vos succès du moment.

La vision + les succès. D’accord ? Le succès, la vibration de succès, c’est vraiment un raccourci pour aller vers votre vision, parce que vous vous encouragez vous-même tout le temps. Oui, aujourd’hui, j’ai réussi à faire cette chose-là. Et même si c’est apparemment une petite chose, même si c’est une chose qui n’a pas de rapport avec votre vision du moment, ou votre changement souhaité du moment, vous allez quand même fêter vos succès.

Vous allez les célébrer juste pour pouvoir encourager en vous cette pensée, cette affirmation “je suis capable de”. Et ça, ça nous amène à notre troisième clé.

Donc la première clé : la clarté, le grand pourquoi, la vision de votre changement.

Deuxième grande clé : le focus. Je cesse de toujours regarder ce qui ne va pas chez moi. Je regarde ce qui va bien et ce que je veux pour moi. Le focus positif.

Et troisième grande clé : les affirmations. Et des affirmations évidemment positives. Les affirmations positives, c’est prendre conscience de comment, tous les jours, vous vous créez vous-même comme une personne qui n’arrive pas à faire ce qu’elle veut : “je ne suis pas capable de ; je n’arrive pas ; au moi, je ne suis pas très fort dans … ; je n’ai jamais le temps de …”

Chaque fois que vous dites “je suis” ou que vous mettez “je” dans une affirmation, c’est extrêmement puissant, parce qu’à ce moment-là, vous donnez le signal à tout votre inconscient, à tout votre corps, à tout votre cerveau, et également à tout l’univers, de ce que vous êtes capable de faire, ou pas.

Et comme c’est vous-même avec votre énergie qui créez votre réalité, si dans votre énergie, vous vous dites, “oh, je ne suis pas capable de … ; je suis trop fatigué pour … ; je n’arrive pas à …” eh bien, c’est ce que vous continuez de reproduire.

Nous devenons toujours ce que nous répétons à notre sujet. Je suis ce que je répète dans mes habitudes, dans mes pensées et dans mes affirmations à mon propre sujet. Donc souvenez-vous, quand vous avez une pensée comme ça à votre sujet qui n’est pas porteuse, souvenez-vous de la remplacer par une affirmation positive.

Donc par exemple, si vous dites oh la la – reprenons cet exemple d’une personne qui veut perdre du poids oh la la – ça fait trois ans maintenant que je n’arrive pas à perdre du poids, je n’y arriverai jamais. Par quelle affirmation positive elle peut remplacer cette pensée qui entretient le fait qu’elle n’y arrive pas ?

Elle peut se dire : “j’ai déjà été à mon poids idéal, je peux y revenir”. Elle peut se dire : “j’ai maintenant évolué, j’ai plus d’outils pour pouvoir me transformer, etc, etc”. Mais ne laissez pas votre mental entretenir ces pensées toxiques, poison à votre sujet.

Vous ne mesurez pas à quel point elles sont la source de ce que vous créez pour vous, et elles sont vos propres obstacles.

Vos obstacles sont dans vos propres pensées qui créent vos propres ressentis qui sont à l’origine de vos actions, qui créent les résultats que vous avez dans votre vie.

Donc ce processus, et ça, c’est notre autre clé, c’est la notion de processus, conscient que vous êtes dans un processus de transformation qui commence par ce qui se passe dans votre tête.

Donc on avait la clarté, le focus, les affirmations positives. Et là, je vais vous inviter à prendre conscience que un changement, c’est un processus.

(Pour accéder à la partie suivante de la retranscription : cliquez ici)
(Pour accéder à la partie précédente de la retranscription : cliquez ici)

Laurence Arpi
site internet : www.laurencearpi.com
page Facebook : https://www.facebook.com/laurence.arpi
chaine Youtube :
https://www.youtube.com/channel/UC-DDcqblZgkCqHh5uYO3AJw

Livres

Mon corps a des choses à me dire


Vivre pour de vrai : Tout ce que l’école ne vous a pas appris pour être heureux et réussir votre vie

Autres parties de la vidéo

Partie 1 :
http://guillaumeputrich.com/laurence-arpi-commencer-on-veut-changer-partie-1-5/

Partie 3 :
http://guillaumeputrich.com/laurence-arpi-commencer-on-veut-changer-partie-3-5/

Partie 4 :
http://guillaumeputrich.com/laurence-arpi-commencer-on-veut-changer-partie-4-5/

Partie 5 :
http://guillaumeputrich.com/laurence-arpi-commencer-on-veut-changer-partie-5-5/

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site de Guillaume Putrich