Sélectionner une page

Développer son intuition – Arnaud Riou

Août 26, 2021 | Retranscriptions vidéo | 0 commentaires

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retranscription de la vidéo d’Arnaud Riou – toujours un plaisir de l’entendre

Développer son intuition - Arnaud Riou

Bienvenue pour cette nouvelle Chronique du Moulin. Nous sommes à l’académie de l’Acte au Moulin de Beaupré, et mon intuition me fait dire qu’aujourd’hui, je vais vous parler d’intuition. [..]

Aujourd’hui, je vais vous parler d’intuition. Ce que j’aimerais vous transmettre, c’est que justement l’intuition : on a une bonne intuition quand on est à sa place dans son quotidien et quand on est attentif aux différents domaines de son quotidien. Pour ma part, les souvenirs que j’ai, qui me reviennent le plus tôt possible, j’ai toujours eu l’impression d’avoir une intuition, d’être connecté à mon intuition plutôt.

Parce qu’on a tous une intuition. Ça, c’est la bonne nouvelle de cette vidéo. [..] Au fur et mesure de je donnais du crédit [à l’intuition], cette expérience si vous voulez est validée, parce que je vais pouvoir me dire : mais si, souviens-toi, cette fois-ci tout le monde me disait n’y va pas ; mon intuition me disait vas-y. Et finalement ça a été bon.

Donc toutes ces expériences condensées font surtout que ça a renforcé ma confiance en moi dans ma capacité à écouter mon intuition. L’intuition n’est pas l’opposé de l’analyse. Elle la complète. La différence avec l’intuition, c’est que c’est une information légère.

Pour évoquer l’intuition, j’aimerais m’appuyer sur cette image : les chamans qui nous disent que nous sommes tous connectés les uns les autres, et comme tout le corps physique n’est que de l’énergie – un atome, c’est de l’énergie qui tourne autour d’un noyau. Donc ce n’est que de l’énergie et cette énergie se diffuse tout autour de nous.

Et nous sommes tous connectés les uns aux autres, donc nous sommes toujours en interaction permanente. Développer son intuition, c’est s’ouvrir à ses sensations pour capter des informations qui vont nous être utiles au-delà de l’analyse.

La question toujours que j’aime bien poser avant d’évoquer une nouvelle discipline ou un nouveau thème, c’est : à quoi ça va me servir l’intuition ?

Il y a vraiment pour moi un moment donné où l’analyse seule ne suffit pas : quand j’ai acheté ce moulin par exemple dans lequel nous réalisons toutes ces vidéos, j’ai avant tout fonctionné sur mon intuition, c’est-à-dire que dès la première visite, dès les 15 premières secondes, je savais que c’était ici.

C’était pas rationnel et ce qui est étonnant, c’est qu’avant même d’aller visiter, j’étais persuadé que c’était le bon endroit. Et nous sommes tous connectés à une trame vibratoire qui nous permet d’accéder à cette information. Mais si je pose la question, si je regarde ce qu’il en est : mon maître principal, c’est la nature.

J’écoute ce que dit la nature et on peut dire que tous les animaux ont de l’intuition. Quand il y a eu le tsunami, on a pu voir que les éléphants par exemple se sont arrachés de leurs chaînes 24 heures avant que le tsunami arrive sur les plages, et surtout qu’ils aillent s’installer à un endroit où les vagues n’allaient pas arriver.

On a eu une inondation ici en Bourgogne. Il y a des oies et des canards dans le parc. Mais la veille de l’inondation, toutes les oies sont parties. Et quand j’ai vu les oies partir, je me suis dit : il y a quelque chose qui n’est pas juste, il y a quelque chose qui va se passer. Je sentais qu’il y avait quelque chose qui était en train de se préparer.

Donc quand on est en lien avec notre environnement extérieur, la totalité de notre environnement extérieur, c’est-à-dire autant les personnes qui nous entourent que l’environnement, que la météo qu’un signe extérieur qui nous arrive, on va avoir autant d’informations pour renforcer notre intuition.

L’intuition n’est pas opposée à l’observation. Au contraire, elle est le prolongement de l’observation. Si j’observe la nature, je vais pouvoir me rendre compte que depuis sept jours, c’est comme ça. Mais j’observe que ce canard depuis deux jours, il a un comportement différent, et j’en déduis à l’intuition :  je sais pas, peut-être que c’est une canne qui se prépare à couver.

Donc c’est l’observation dans un premier temps qui va se prolonger par l’intuition, et tout le peuple animal fonctionne par l’intuition pour savoir quand nicher, quand se protéger des prédateurs ou trouver  son endroit pour aller s’installer, etc …

Nous avons tous de l’intuition. Le tout, c’est de l’utiliser et de savoir quel crédit on va porter à cette intuition.

Quel est le mécanisme de l’intuition ? Par exemple, on est en voiture et puis on doit aller à un endroit et notre intuition nous dit d’aller à gauche alors que l’itinéraire nous disait d’aller à droite. Et la particularité de l’information envoyée par l’intuition, c’est qu’elle est légère, elle est immédiate. Elle est vraiment spontanée, elle vibre sur une fréquence plus légère, elle ne se confronte pas avec l’analyse.

Dès qu’on commence à rentrer dans l’analyse – est-ce qu’il faudrait, est-ce qu’on devrait, l’intuition perd son essence. Donc la proposition -moi je fonctionne beaucoup comme ça avec l’intuition – c’est que dès que j’ai une intuition forte, immédiatement j’agis.

Alors des fois je me trompe, mais je réajuste en permanence, et du coup l’intuition devient vraiment un moteur. Aujourd’hui je donne des conférences un peu partout en France et à l’étranger, et quand on me propose par exemple d’aller dans une ville, avant de savoir quoi qu’il en soit, j’ouvre mes antennes en me disant :

est ce que c’est le moment cette année d’aller dans cette ville ? Est ce que c’est le moment aujourd’hui de suivre tel partenariat quand j’ai une idée de livre ? Est-ce que c’est le moment de m’attaquer sur ce sujet-là ? Est-ce que c’est le moment d’envisager tel partenariat ?

Le maître mot, c’est l’intuition. Alors comment se manifeste l’intuition ?

Moi j’ai un baromètre assez  simple qui se trouve au niveau du plexus – j’en ai parlé dans quelques vidéos- qui s’ouvre et se détend (ça veut dire oui), ou qui se crispe et qui se bloque (ça veut dire non).

La première chose à développer pour développer votre intuition, c’est de trouver votre propre baromètre et de trouver votre propre protocole.

Quand on utilise le pendule par exemple, la première chose qu’on va apprendre pour interroger le pendule, c’est trouver son protocole. Dans le sens des aiguilles d’une montre, c’est un oui, dans le sens inverse c’est un non par exemple.

Moi, mon intuition, ça va ouvrir au niveau du plexus ou ça va bloquer au niveau du plexus pour un non. Donc je vais écouter ces signes-là. Pour certains, ça va être une montée de température au niveau des mains ou au niveau du cou, ou d’avoir la bouche sèche. Pour d’autres encore, ça va être un blocage au niveau des épaules.

Donc chacun a ses propres indices intuitifs, et la proposition, ça va être de chercher quels sont les vôtres. Je vais pas rentrer dans cette vidéo sur les nombreuses études qui ont été menées sur l’intuition. Il y en a vraiment énormément.

il y a une très belle école d’ailleurs à Paris, l’école de l’intuition [nom de l’école : iRiS] qui forme en s’appuyant sur des méthodes très très stratégiques, très pragmatiques, parce que c’est un entraînement que de s’entraîner à l’intuition.

Et la proposition ça va être de, comme exercice que vous pouvez mettre en place, c’est sur des choses simples de vous dire, quand le téléphone sonne, de vous dire simplement : tiens, est-ce que c’est une bonne nouvelle ? Ou est-ce que c’est plutôt une mauvaise nouvelle ? Avant de regarder qui vous appelle.

Est-ce que c’est agréable ou désagréable. Quand vous faites une rencontre avec quelqu’un de vous dire : tiens, c’est une rencontre qui va durer dans le temps, ou est-ce que c’est une rencontre juste ponctuelle ? Quand vous recevez une lettre, avant de l’ouvrir, prenez cette lettre et puis gardez-là dans les mains en vous disant : qu’est-ce que cette lettre peut m’apprendre ?

En Inde, il y a une école de l’intuition où les enfants par exemple travaillent les yeux bandés et travaillent avec les couleurs. Et on leur donne des couleurs cachées dans des enveloppes, et les enfants se disent : ça c’est rouge, ça c’est bleu, ça c’est vert. Il y a rien quelque part de magique dans tout ça puisque tout est fréquence et tout est vibration.

La meilleure façon de comprendre l’intuition, c’est de l’expérimenter, et je vous invite vous aussi dans votre quotidien et dès aujourd’hui, à vous interroger : tiens, quelle est la première personne qui va m’appeler au téléphone ce soir ? Quelle est la prochaine rencontre que je vais faire ? Et à prendre le risque de vous tromper en vous libérant de l’enjeu.

Alors au delà de parler de l’intuition, la meilleure expérience de l’intuition, c’est vous-même de passer à l’acte en vous rappelant que quels que soient les conseils qu’on peut vous donner, la meilleure voie que vous puissiez entendre, elle est à l’intérieur de vous, elle s’appelle votre intuition.

*****************

Retrouvez Arnaud Riou sur

son site : https://www.arnaud-riou.com/
Facebook :
https://www.facebook.com/ar.riou/
Twitter :
https://twitter.com/arnaud_riou
Linkedin :
https://www.linkedin.com/in/arnaud-ri…
Instagram :
https://www.instagram.com/arnaud.riou/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site de Guillaume Putrich