Sélectionner une page

Comment développer son intuition ? Podcast d’Amélie

Août 25, 2021 | Retranscriptions vidéo | 0 commentaires

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Partage intéressant d’Amélie (du site famille-epanouie.fr) sur sa relation à l’intuition :

Comment Développer son INTUITION ? | Podcast

Retranscription de la majeure partie de la vidéo :

Bonjour, je suis Amélie. Bienvenue sur le podcast “Révéler votre pouvoir intérieur”, un podcast dédié aux femmes qui veulent profiter d’un quotidien serein et épanouissant sans s’épuiser ni
s’effondrer.

Depuis 2015, j’accompagne les femmes à entrer en résonance avec ce qui vibre en elles, je les aide à s’aligner à ce qu’elles veulent être grâce à des prises de conscience et à des concepts simples à
mettre en place. Je vous transmets les clés pour laisser derrière vous la culpabilité et les regrets afin que vous puissiez transformer votre vie positivement.

[..] alors, l’intuition.

Elle s’invite dans les choix que nous faisons dans les décisions que nous avons à prendre, ou dans les directions aussi dans lesquelles nous voulons aller. Souvent, très souvent, la plupart du temps,
nos choix sont dirigés par deux moteurs : le cœur et la tête. Donc le cœur, il va être le centre de nos émotions, et la tête va être le centre de notre raison (les choix que l’on va faire, voilà en étant raisonnable, c’est ce que nous appellerons ainsi).

Par exemple, vous avez besoin d’acheter une voiture, peut-être que votre cœur vous emmènerait sur un modèle Mini Austin, ou un autre, peu importe, j’ai pris au hasard. Et puis peut-être que la raison fait
que si vous avez trois ou quatre enfants, eh bien, il vous faudra peut-être un plutôt un monospace pour pouvoir accueillir tout le monde avec peut-être 7 places, voire plus. Cela serait le choix
de la raison.

Pareil dans son travail, on va avoir dans le choix de travail qu’on va faire soit on va choisir de faire un boulot alimentaire qui va nous permettre d’assurer tout ce qu’on a payé, qui va nous assurer un revenu fixe qui va nous permettre une certaine sécurité, ou alors de faire le boulot de ses rêves pour lequel on risque de prendre des risques justement et donc dans cette part-là, donc entre le cœur et la tête,
eh bien, il y un troisième moteur, un moteur qu’on oublie trop souvent d’écouter, ça va être le corps.

Et en fait, ce moteur-là, qui va être généré par le corps, c’est cette fameuse intuition. Donc en fait, on ressent les choses en nous, en fait il faut avoir conscience qu’on est des êtres d’énergie, on vibre en réaction à tout ce qui se passe et quand on écoute sa vibration, eh bien on écoute son intuition.

Alors peut-être que le fait d’écouter cette intuition, ça va nous mener à des peurs, ça va en tout cas faire naître des peurs en nous, ou peut-être aussi qu’à l’inverse, ça va faire naître une euphorie galvanisante qui va nous entraîner dans un passage à l’action massif, mais en tout cas, voilà, on ne restera pas indifférent à la vibration de notre corps, elle est belle et bien là. Et en fait, c’est ce qu’on va décider d’en faire qui va guider le fait que oui ou non, on va écouter notre intuition.

Parce que souvent, la plupart du temps, le corps réagit, mais c’est nous ensuite qui prenons la décision d’écouter notre cœur ou notre raison. Par exemple, moi, lorsque j’ai quitté mon job, qui était un job de salarié, j’ai suivi mon intuition. J’ai suivi mon intuition parce que je n’étais pas bien en entreprise. Je dormais très mal la nuit, je faisais des cauchemars.

La journée, ça se passait pas très très bien. J’avais souvent pas le moral, alors que ça se passait bien avec mes collègues, avec mes boss, etc… Mais voilà, j’étais pas pleinement épanouie. Donc forcément, c’est parce que j’étais pas bien. Et mon intuition, à un moment donné m’a dit, mais il faut que ça s’arrête. Et j’allais vers l’inconnu puisque le fait créer sa société quand en plus on ne reprend rien, quand on part vraiment comme ça à l’inconnu, ça peut faire peur évidemment. Mais je savais que c’était là où je devais aller.

Et puis on a monté ce projet avec Fabien mon mari, et puis finalement, il y a un moment, où au bout de trois / quatre ans, on s’est dit, c’est plus possible, on peut plus continuer comme ça. Et encore une fois, à ce moment-là, on a écouté notre intuition, et on a fermé notre boîte. [..] A chaque fois, je me laisse guider en premier lieu par mon intuition, par la vibration que mon corps me fait ressentir par rapport à une direction à prendre ou un choix à faire, ou tout ce dont j’ai besoin de faire.

En ce moment par exemple, je suis très à l’écoute de mon intuition, donc de mon corps par rapport à ma manière de m’alimenter. [..]

Voilà donc, c’est quelque chose que je suis en train d’écouter, c’est une transition qui est en train d’opérer en moi, mais tout ça, c’est mon intuition qui me le guide. C’est vraiment un message que je reçois pleinement de mon corps. Donc écouter son intuition, il faut bien aussi avoir conscience que c’est pas uniquement agir sur des coups de tête. On pourrait relier / corréler l’intuition avec des prises de décisions un peu au coup de poing, un peu coup de tête.

Pas du tout, écoutez son intuition, c’est avant tout entendre aussi le message de son corps et l’inclure dans le processus de décision, au même titre que le cœur et la tête, c’est-à-dire que l’émotion et la raison. Et ensuite, ça va être s’autoriser à aller là où on veut aller. Il y a plein de femmes que j’accompagne qui me disent :

mais comment savoir si le choix que je fais, si la décision que je prends c’est le bon choix, c’est la bonne, et comment savoir si ça va me permettre d’aller dans la bonne direction. En fait vous serez jamais vraiment si c’est la bonne décision ou si c’est la meilleure décision. Mais quelque part, on s’en fiche un peu. Vous n’avez pas vraiment besoin de savoir si c’est bien ou si c’est mal, ou si ça aurait pu être mieux. Ce qui est important, c’est pas ce que vous avez potentiellement loupé, c’est comment est-ce que vous vous sentez, vous là, à ce moment-là. Est-ce que vous êtes bien dans votre vie ? Est-ce que vous êtes bien dans votre tête ? Est-ce que vous êtes aligné à vos valeurs ?

Ou au contraire, est-ce qu’il y a quelque chose que vous regrettez, est-ce qu’il y a une zone de remords en vous, est-ce qu’il y a quelque chose qui vous gêne, qui vous tracasse, qui vous angoisse, qui vous frustre ? C’est ça qui est important d’écouter, et vous savez, tout est remédiable.

Si jamais vous prenez une mauvaise direction, vous pourrez en changer. Encore une fois c’est très instinctif. Si vous n’êtes pas dans la bonne voie, il va y avoir une vibration corporelle qui va venir vous montrer, vous faire voir que c’est pas le bon chemin à prendre, et qu’il faut peut-être en changer, et que plus vous changerez rapidement, mieux ça sera pour vous, dans vos intérêts etc. Alors pourquoi est-ce qu’aujourd’hui, on n’écoute pas assez son intuition ?

Eh bien, on n’écoute pas assez parce que nos décisions, elles sont encore principalement validées par notre tête. Alors oui, il va y avoir un déclenchement émotionnel, mais ce sont encore trop souvent des facteurs rationnels qui nous font valider un choix. Par exemple, je vais reprendre l’exemple de la voiture, si vous avez besoin d’acheter une voiture, la voiture, elle va vous emmener d’un point A à un point B.

[..] Fabien, lui, a un modèle qu’il aimerait bien, c’est ce modèle et puis cette marque de voiture. Elle éveille en lui certaines émotions, voilà il se projette dans certaines choses. C’est un côté très très émotionnel. Moi, de l’autre côté, je ne vibre pas à l’émotion de Fabien, ça n’amène pas tous ses aspects émotionnels en moi, ça n’induit pas les mêmes choses. J’ai ce côté beaucoup plus raisonnable, je réfléchis plus avec ma tête qui me dit qu’on n’a pas besoin de ce genre de voiture. [..] C’est ce côté de la raison, de la tête qui qui nous pousse à être pas d’accord.

Et puis par contre, il faudra sûrement qu’on change de voiture. Il y a un moment ou un autre, on aura peut-être même pas le choix parce qu’il y a un moment où un autre, elle tombera définitivement en panne. Eh bien j’ai envie de dire, on verra bien. En ce moment-là, on ne prend pas la décision et on se laisse justement guidé par notre intuition, parce qu’en fait, pour être honnête, le fait par exemple actuellement de repousser cet acte d’achat, il est très très motivé par un aspect intuitif.

Parce que voilà, il y a des projets en nous qu’on est en train de mettre en place, et finalement l’achat d’une nouvelle voiture ne serait peut-être pas le meilleur, que ce soit émotionnel ou rationnel. Et donc voilà, on est en train de laisser parler notre intuition, et on va voir ce qui va arriver par la suite. On se laisse le temps parce que notre intuition nous pousse à ne pas précipiter un achat.

Aussi la raison pour laquelle lors d’une manière générale on n’écoute pas assez son intuition, c’est parce que trop souvent, on va aussi se conformer à ce que les autres attendent de nous, et ou on va être trop guidé par des schémas automatiques qui sont solidement ancrés. Voilà; je ne vais pas redévelopper le sujet [..] et donc qu’est-ce qui se passe quand on écoute pas son intuition ?

Eh bien, on va fermer la porte à la part intuitive de notre corps, mais le corps finira par se manifester. Parce que le corps finit toujours par se manifester. Alors vous n’allez pas être bien, vous allez être peut-être malade, fatigué, énervé, bref ça n’ira pas, et ça, ce sont des signaux qu’il vous faut écouter.

Une intuition se manifeste et vous vous devez d’au moins l’écouter, à partir du moment où elle est là, où elle se manifeste, vous pouvez faire votre part en l’écoutant.

Et après, vous allez voir ce qui va se passer, et la question qu’on pourrait se poser c’est : doit-on toujours écouter son intuition ? Alors là, c’est pas forcément à moi de vous dire ce que vous devez faire. Je ne peux vous que vous parlez de moi, mais moi, je l’écoute quasiment tout le temps.

Ou quand je l’écoute pas, je me rends compte que c’était finalement pas la bonne décision pour moi. Le dernier en date, c’était la scolarisation puis la déscolarisation des enfants. J’ai scolarisé les enfants, j’ai fait un choix qui allait contre mon intuition, mais je les fais parce que je me suis créée des besoins, parce que j’ai pensé que je pouvais aussi assouvir certains de mes besoins par cette scolarisation, le fait que les enfants ne soient plus là 24 heures sur 24 7 jours sur 7.

J’ai vraiment pensé que c’était la meilleure solution pour retrouver du temps de qualité, notamment pour travailler, pour organiser mes idées et pour être beaucoup plus productive. Et finalement, je me suis rendu compte que c’était vraiment pas ce qui vibre en moi. Et voilà, ça a vibré tellement fort que de toute façon, on les a déscolarisés. Alors certains événements de l’actualité nous ont poussés aussi à prendre en compte cette déscolarisation, mais je crois qu’il n’y a pas de hasard, et que tout s’est aligné à un moment pour nous pour que justement on puisse resuivre notre intuition, qui était de continuer à faire l’instruction en famille.

Et ce qui est intéressant à comprendre, ce qu’il faut en sortir comme résultat, c’est que de toute façon, qu’on écoute son intuition ou qu’on ne l’écoute pas, tout est toujours remédiable. C’est quelque chose que je dis extrêmement souvent aux femmes que j’accompagne à travers mes programmes de développement personnel, c’est au pire, quoi qu’il arrive, qu’est-ce qui va vous arriver, qu’est ce qui peut vous arriver de pire dans la vie ? Elles vont avoir une réponse, elles vont me donner un élément de réponse, et là, je le redis. Et finalement, si ça arrive, si ça arrive vraiment là ce truc, qu’est ce que vous ferez ?

Et là, quand elles se projettent, et ben elles se rendent comptent que c’est facile de changer d’avis et direction, et que finalement, les plus grandes difficultés auxquelles elles doivent faire face, c’est les barrières mentales, c’est ce qu’elles ont dans la tête. C’est toutes leurs pensées négatives qui les empêchent de prendre en compte des considérations ou des reconsidérations, et donc, c’est ça qui est important de se dire, c’est que oui, tout est remédiable.

Alors, qu’est-ce qui se passe lorsqu’on écoute son intuition ? Quand on écoute son intuition, on se sent bien, on se sent aligné, on se sent vivant, on se sent vibrant, et surtout il y a quelque chose d’incroyable qui se produit. C’est qu’on a beaucoup plus confiance en soi, parce qu’à ce moment-là, on sait qu’on est capable d’agir par et pour soi, et ça va être exactement comme un enfant en plein développement. Plus il va entreprendre de choses par et pour lui-même, plus il va se rendre compte qu’il est capable de faire les choses.

Et c’est grâce à cette prise de conscience qu’on est capable de faire les choses qu’on va venir nourrir notre estime de nous et notre confiance en nous. Et à ce moment-là, c’est un vrai cercle vertueux qui se met en place. Plus on a confiance en nous, plus on est capable d’écouter son intuition. Et ça, ça continue toujours et toujours encore. Plus on va écouter son intuition, plus on va avoir confiance en nous et c’est vraiment l’exercice qui est à faire pour s’en rendre compte. C’est d’écouter son intuition pour voir grandir en soi la confiance et l’estime, et plus l’estime, la confiance grandit, plus à nouveau on va avoir confiance en nous, et c’est vraiment ce cercle vertueux qu’on est en train de mettre en place à ce moment-là. [..]

***********

Pour retrouver Amélie :

★ Sur FACEBOOK : https://www.facebook.com/famille.epan…
★ Sur YOUTUBE :
http://www.famille-epanouie.fr/youtube
★ Sur LE BLOG :
https://www.famille-epanouie.fr

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site de Guillaume Putrich