Conférence Didier Jouffrieau – février 2018 – 8ième partie – libérer les possibles

(Pour accéder à la 9ième partie de la conférence : cliquez ici)
(Pour accéder à la 7ième partie de la conférence : cliquez ici)

Retranscription de la vidéo

Questionner et libérer les possibles

C’est un art à cultiver au quotidien et que je cultive maintenant au quotidien, parce que j’ai découvert il y a quelques années une méthode qui s’appelle Access consciousness, et justement, c’est ça : ce sont des processus corporels, des points qu’on va toucher pour effacer des mémoires, mais c’est aussi poser des questions.

Gary Douglass et docteur Dain Heer ont appelé la conscience -alors j’aime bien cette définition : la conscience inclut tout, reçoit tout et ne juge rien.

(Gary Douglass à gauche et Dain Heer à droite)

Imaginez une vie qui inclut tout, où on reçoit tout et on ne juge rien. Donc moi, je me répète tous les jours une petite phrase, qui est une des questions d’Access consciousness : quelle pensée, quel sentiment avec jugement je continue à utiliser qui me sépare de ma source.

Imaginez un instant qu’on ait plus de sentiments jugeants et plus de pensées jugeantes. La plupart du temps, on le fait à longueur de journée. Donc là, c’est vraiment essayer d’apprendre à sortir du jugement. C’est ni bien, ni mal, ni bon, ni mauvais, ni vrai, ni faux. Mais ça peut être un peu les deux.

Et quand on sort du jugement justement, on ouvre un espace pour recevoir ce qui n’est plus dans le jugement, dans la dualité. Donc vous avez des points sur la tête, qui sont touchés, et qui vont libérer des programmes, des mémoires, des jugements, des conclusions hâtives qu’on a eu, des vieilles mémoire qu’on a entretenues malgré nous, qui sont la plupart du temps inconscientes bien-sûr.

Access bars : [la question :] et si c’était possible ? On voit à gauche dans le cerveau gauche des tas de petites phrases qui sont : et si je pouvais vivre ? … Oui, bon. On va pas [continuer à les lire]

Moi ce qui m’intéresse, c’est le cerveau droit. Le cerveau gauche, on voit qu’il est très embrouillé par des tas de phrases qu’on se dit à longueur de journée et qui nous piègent et qui nous enferment et qui nous mettent dans le jugement, alors que le cerveau droit, il n’aspire qu’à une seule chose : c’est aller nager dans les Caraïbes. Voilà.

Donc offrons-lui quelques petites Caraïbes en Alsace 🙂 Les questions dont on pourrait se poser au quotidien, et que je me pose tous les matins, c’est : quelles belles et grandes aventures m’attendent d’aujourd’hui ? Au lieu de se dire encore : quelle journée pourrie va commencer. Et qui sait que je vais encore rencontrer à mon travail ?

Quoi d’autre est possible ? etc. Comment ça pourrait être mieux que ça ? Et si c’était possible, qu’est-ce que je pourrais faire ? Voilà, ça c’est des tas de questions qu’on va aussi discuter dans un atelier que je ferai au mois de mars [2018] : Questionner et libérer le champ des possibles.

Mais là, le temps tourne. Donc on va continuer. Donc ces deux belles citations de notre changement que nous voulons voir dans le monde :

« Rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue »
[Victor Hugo]

Vous avez tous entendu parler de cette métaphore qu’on appelle le centième singe.

Le centième singe : ce sont des chercheurs japonais qui ont fait un jour une recherche, qui se sont aperçus que des singes qui étaient en groupe, on leur donna des pommes de terre. Les pommes de terre tombaient dans le sable. Les singes ne les mangeaient pas.

Mais un jour, il y a un petit singe qui a pris la pomme de terre, qui a été jetée au bord de l’eau, et puis il l’a fait tomber, il l’a mangé, et à ce moment-là, le groupe de singes, qui était à plusieurs centaines de mètres, a eu l’intuition de prendre les pommes de terre, et d’aller les laver. Voilà.

Et dans l’île voisine, on raconte que les singes ont commencé à faire la même chose. Avec la même expérience, des pommes de terre ont été lavées. Ca veut dire simplement qu’un petit groupe d’individus qui évolue en conscience va faire boule de neige. Et ça, c’est la métaphore du 100ème singe.

Il y a une autre métaphore qui est très bien. C’est la métaphore des deux loups qui nous habitent.

On a un loup qui rugit, c’est l’ego qui se défend, c’est celui qui est dans le jugement, qui est agressif, qui attaque, qui dit qu’il n’y arrivera jamais, et puis je ne sais quoi.

Et puis nous avons à droite le loup bienveillant, le loup confiant, le loup ouvert, le loup joueur. Et c’est ce petit garçon qui demande à son grand-père qui est un vieux sage hindou et il lui dit : eh, grand-père, lequel va gagner ? Et le grand-père lui répond : celui que tu nourris.

Lequel va gagner ? Celui que tu nourris.

(Pour accéder à la 9ième partie de la conférence : cliquez ici)
(Pour accéder à la 7ième partie de la conférence : cliquez ici)

Didier Jouffrieau
Chiropracteur, docteur en chiropraxie – faculté de Chicago
Rééquilibrage neuro-énergétique, musculaire et articulaire.
Accompagnement de la gestion du stress et du changement
6, rue J.G. Conrath – Parc des Poteries – 67200 Strasbourg
sur rendez-vous. Tél 03 88 29 44 01
http://www.consciencesante.fr/

Retranscription des autres parties de la conférence :
Partie 1 : introduction
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-1iere-partie/

Partie 2 : le cerveau
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-2ieme-partie-cerveau/

Partie 3 : épigénétique
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-3ieme-partie-epigenetique/

Partie 4 : Joe Dispenza Et Norman Cousins
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-4ieme-partie-joe-dispenza-norman-cousins/

Partie 5 : le surstress
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-5ieme-partie-surstress/

Partie 6 : marche Morter
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-6ieme-partie-marche-morter/

Partie 7 : le cœur
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-7ieme-partie-coherence-cardiaque/

Partie 8 : libérer les possibles
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-8ieme-partie-liberer-possibles/

Partie 9 : exercice de gratitude
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-9ieme-partie-exercice-de-gratitude/

 

Articles similaires :

    None Found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *