Conférence Didier Jouffrieau – février 2018 – 7ième partie – cohérence cardiaque

(Pour accéder à la 6ième partie de la conférence : cliquez ici)
(Pour accéder à la 8ième partie de la conférence : cliquez ici)

Retranscription de la vidéo

Didier Jouffrieau :
On va parler du cœur maintenant, d’accord ? Le cœur doit être mis en résonance avec le cerveau et on voit ici sur cette image comme une guitare, une mandoline.

Il va falloir faire vibrer les bonnes cordes entre les deux.

Le champ magnétique du cœur, nous dit Gregg Braden, peut aller jusqu’à 3 mètres. Il est, dit-il, cinq mille fois supérieur au champ magnétique du cerveau. Donc c’est-à-dire que le cœur a un pouvoir de vibrations magnétiques extrêmement fort.

Il est créé, le cœur, avant le cerveau. Chez l’embryon, le cœur existe avant le cerveau. Donc c’est intéressant de voir que c’est le cœur qui est déjà un premier cerveau, qui va permettre au reste du corps de se développer.

Il apaise et facilite, harmonise le cerveau, régule la physiologie, et vous allez voir que cette partie qui va suivre est passionnante aussi. Donc le cœur a un champ magnétique qui peut aller très loin, et qui dépasse le corps aussi.

Et selon la qualité de nos sentiments, de nos ressentis, de nos vibrations, si vous vibrez bienveillance, empathie, gratitude, vous allez permettre à votre champ magnétique de grandir et de grandir.

On voit ici que lorsque la maman utilise les ondes cérébrales, elle peut se synchroniser avec les battements du cœur de son bébé, et elle peut modifier les battements du cœur de son bébé, selon les sentiments qu’elle va développer, c’est-à-dire qu’une maman qui est bienveillante, qui est plein d’amour pour son enfant, l’enfant, le battement du cœur, va le manifester.

Par contre, si la maman est en colère, vous pouvez imaginer que si elle n’aime pas du tout son enfant, l’enfant va se développer de façon un petit peu difficile, et donc les scientifiques ont démontré que le cœur est un cerveau en lui-même. Il est absolument indispensable. C’est autre chose qu’uniquement une pompe à sang.

Exercice du cœur, Gregg Braden.

Gregg Braden, il propose sur youtube une vidéo qui est super, qui consiste à … – on peut le faire aussi, allez hop. On y va, ça va être pas mal. Vous allez respirer deux, trois fois profondément pour apaiser un petit peu, vous bloquez quelques secondes, vous pouvez fermer les yeux, et vous soufflez profondément.

Maintenant, vous allez poser une main sur le cœur, et vous continuez à respirer comme ça, sur quatre temps.

Prenez conscience de votre cœur, mettez de l’attention sur votre cœur, c’est pour ça qu’on le touche. Imaginez que vous êtes en train d’ouvrir votre cœur, et que votre cœur, il apprécie aussi ce contact. Et maintenant, je vais vous demander de choisir un des sentiments.

Ça peut être bienveillance, appréciation, ou compassion, ou gratitude, ou harmonie, ou amour. Choisissez un mot qui vous parle, et respirez ce mot à travers le cœur. C’est comme si le cœur respirait.

Imaginez que ce champ magnétique qui grandit autour de vous – le fait de faire cet exercice-là – et imaginez que ce mot-là, ce sentiment, il rentre en résonance avec toutes les personnes qui vibrent ce même sentiment. Et on peut imaginer aussi que ce sentiment, il entre en résonance avec toutes les personnes qui vibrent ce sentiment dans le département, dans la région, en France, en Europe, et dans le monde entier.

On sent une certaine cohérence comme on dit, une cohérence cardiaque. Il y a une communication simplement par une conscience sur le cœur. Vous pouvez rajouter bien sûr la gratitude et tranquillement, on termine l’exercice. On revient ici et maintenant.

Donc vous voyez, c’est un exercice très simple qui consiste à mettre son attention sur le cœur, à respirer à travers le cœur le sentiment, et puis on sent que le champ, il grandit, il grandit, il grandit.

C’est pas tout. C’est rien par rapport à ce qui va suivre. Bon évidemment, l’idéal serait d’avoir le cœur dans la tête, et le cerveau dans la poitrine.
De cette façon, on penserait avec amour, et on aimerait avec intelligence.

Vaste programme pour les jeunes mariés. On parlait à l’instant d’entrer en résonance. Tout est énergie, vibre et entre en résonance. Que devient ma vie, choisissant des pensées, des sentiments, des mots, des croyances qui vibrent à des fréquences hautes ? Que deviendrait ma vie ?

Si vous faites une expérience avec deux guitares. Il y a une guitare que je vais poser dans le coin de la scène, et l’autre guitare ici. Si je fais vibrer une corde de cette guitare-là, et que j’écoute vraiment avec beaucoup d’attention et avec un amplificateur cette guitare ici, eh bien, la même corde va se mettre à vibrer. C’est ce qu’on appelle entrer en résonance.

Donc c’est pareil pour nous. Quand on pense un sentiment, on le vibre, et on fait entrer en résonance d’autres personnes qui ont le même potentiel que nous. On a tous le potentiel de le réveiller, ce sentiment de d’empathie, de gratitude, de bienveillance. Mais souvent c’est dormant.

Donc plus on est nombreux à le penser et à y croire, plus ça va réveiller ça. Même chez les pires dictateurs, il existe ce sentiment-là, et c’est pas en les enfermant dans leur boîte qu’on va les aider.

Donc là, troisième partie de la conférence : mes pensées, mes sentiments créent le monde.

C’est mon monde bien sûr, mais c’est le monde, et on va voir un peu plus loin comment notre qualité de vibration intérieure va faire intervenir des changements dans le monde.

Donc nous avons un champ magnétique qui est cinq mille fois supérieur à celui du cerveau, et on voit ici comme un donut – ou je ne sais pas comment on appelle ça.

Le champ magnétique quand on le mesure, il a à peu près cette forme-là, comme une grosse sphère, et ça irradie, et on le sent pulser. Maintenant imaginons que nous soyons un certain nombre à faire pulser cette même fréquence. On le voit ici sur ce schéma.

Des dizaines, des centaines, des milliers de personnes qui vivent sur la même fréquence. C’est intéressant parce que les scientifiques arrivent à mesurer l’effet de nos sentiments sur le champ magnétique de la planète.

[…]

Ça veut dire quoi ? Nous sommes tous reliés. J’ai un ami qui s’appelle Jean-Philippe Brebion, qui a développé la bioanalogie. C’est merveilleux. Je vous invite à regarder ses vidéos sur internet : Jean-Philippe Brebion, la bioanalogie. Et Jean-Philippe, il nous donne des petits schémas dans ses livres qui sont superbes que j’ai là d’ailleurs.

Il dit qu’on a un inconscient personnel, on a un inconscient familial, on a un inconscient collectif, on a un inconscient universel et il y a l’origine. Mais bien souvent, on pense que dans un arbre généalogique – l’arbre généalogique, il s’écarte comme ça, il s’écarte.

Mais non, puisque il y a trente trois générations au XVème siècle, il y avait seulement 1500 personnes sur terre. Ça veut dire que nous tous avons les mêmes ancêtres. Et nos enfants et ce qui vont suivre vont nous avoir tous comme ancêtres aussi.

Donc forcément, on a une mémoire commune. On vibre une certaine fréquence au niveau génétique. Donc il faut arrêter de penser qu’au niveau génétique on est là, on est vraiment relié à toute l’histoire de la planète qui s’est passée avant nous, et on est aussi en résonance avec tout ce qui va arriver.

Donc toutes nos actions individuelles, elles influencent toutes ces personnes qui sont avant et après. En transformant notre état interne et par nos actions, nous devenons acteurs d’un vrai changement. Et on lâche un peu tout ce qui est dans le sac à dos, qu’on trimbale depuis longtemps, toutes les mémoires qui sont lourdes à porter. On n’en peut plus de les porter. A un moment donné, il faut dire : je lâche tout ça.

Je vais vous parler d’une autre expérience qui est assez fantastique. Qui a entendu parler de ce mot : intrication quantique ?

Oui, il y a quelques personnes. C’est très compliqué, mais c’est très simple aussi. Ça veut dire que lorsque deux particules – prenons par exemple un photon de lumière. Les scientifiques l’ont coupé en deux, et on a fait deux photons de lumière, mais qui sont issus du même photon.

On appelle ça des particules jumelles. Si on fait faire à cette particule un certain circuit dans un accélérateur de particules, comme celui de Genève, on va voir que la particule, elle va emprunter un certain parcours, et au bout d’un certain nombre de kilomètres, on va lui faire faire une bifurcation.

Elle va prendre à droite, ou à gauche, et si on envoie la même particule jumelle dans un autre circuit de même nature, elle va faire exactement le même parcours. Donc ça, c’est étonnant. C’est pour montrer que finalement, s’il arrive quelque chose à l’une, l’autre réagira instantanément, même si elle se trouve à des années lumière de là.

Ça veut dire que toutes nos parties, les particules qui nous habitent, elles sont solidaires. Ça veut dire plein de choses, mais là, j’aurais du mal à vous résumer l’intrication quantique en une minute. Donc regardez sur Internet.

Mais c’est une information importante qui montre que tout est intriqué, et quand quelque chose arrive là, ça fait arriver là. Voilà. Donc Gregg Braden a écrit Les Liens Quantiques. Lynne McTaggart Changer de vie et vivre en harmonie avec les autres et la nature.

Et quoi d’autre encore pour élever notre niveau de conscience ? Donc là, je vais aller très vite. Je vous montre quelques idées. Évidemment, c’est pas ça hein [il montre un écran de télévision]. C’est pas en passant notre vie devant l’écran de télévision. Attention !

C’est souvent ça qui attire notre attention, mais c’est pas forcément la bonne attention. Par contre, je l’ai déjà dit tout à l’heure, je le répète un petit peu. Différentes pistes.

Vous avez ici la force de la prière. Pour mes amis non voyants, on voit un chien et un petit garçon qui sont à genoux et qui prient. Voilà.

Méditation de la pleine conscience. On en parle beaucoup et c’est puissant, la méditation en pleine conscience. Voilà.

La nature, les grands espaces, ça nous reconnecte. Voilà.

Jouer, chanter, courir, et puis aussi, quelque chose que j’adore. Au lieu de s’enfermer dans des idées préconçues, des choses qu’on a figé, c’est vivre dans la question, et poser des questions au champ des possibles. Voilà

[…]

(Pour accéder à la 6ième partie de la conférence : cliquez ici)
(Pour accéder à la 8ième partie de la conférence : cliquez ici)

Didier Jouffrieau
Chiropracteur, docteur en chiropraxie – faculté de Chicago
Rééquilibrage neuro-énergétique, musculaire et articulaire.
Accompagnement de la gestion du stress et du changement
6, rue J.G. Conrath – Parc des Poteries – 67200 Strasbourg
sur rendez-vous. Tél 03 88 29 44 01
http://www.consciencesante.fr/

Retranscription des autres parties de la conférence :
Partie 1 : introduction
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-1iere-partie/

Partie 2 : le cerveau
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-2ieme-partie-cerveau/

Partie 3 : épigénétique
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-3ieme-partie-epigenetique/

Partie 4 : Joe Dispenza Et Norman Cousins
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-4ieme-partie-joe-dispenza-norman-cousins/

Partie 5 : le surstress
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-5ieme-partie-surstress/

Partie 6 : marche Morter
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-6ieme-partie-marche-morter/

Partie 7 : le cœur
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-7ieme-partie-coherence-cardiaque/

Partie 8 : libérer les possibles
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-8ieme-partie-liberer-possibles/

Partie 9 : exercice de gratitude
http://guillaumeputrich.com/conference-didier-jouffrieau-fevrier-2018-9ieme-partie-exercice-de-gratitude/

 

 

 

 

Articles similaires :

    None Found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *